PRINCIPE DU SOUDAGE À L'ARC AVEC ÉLECTRODES ENROBÉES

Le procédé de soudage à l'arc (SMAW = SHIELDED METAL ARC WELDING) est un procédé de soudage manuel qui utilise des baguettes enrobées appelées électrodes ou encore baguettes qui sont enduites d'un enrobage (Flux) pour déposer du métal en fusion  sur des pièces métalliques. 

 

Le concept de ce procédé consiste à amorcer la fusion entre deux métaux à l'aide de la chaleur générée par un arc électrique qui passe par l'électrode (baguette) et le métal de base. L'électrode fournit le métal d'apport et le bain de fusion est protégé de la contamination atmosphérique (Air ambiant, oxygène et azote, oxydes de surface légères etc.)
C'est grâce à son enrobage qui se décompose au travers de l'arc à température très élevée que la contamination du métal en fusion est évitée.

Étant donné sa facilité d'utilisation, l'équipement est relativement simple.  Il y a plusieurs possibilités d'applications pratiques. Le procédé SMAW est encore l'un des procédés les plus populaires dans le monde aujourd'hui.  Il permet de souder et réparer un grand nombre d'alliages. On doit alors faire des choix judicieux pour que l'électrode (métal d'apport) puisse s'agencer avec le métal à souder en tenant compte de plusieurs facteurs. C'est encore l'un des procédés les plus utilisés sur les chantiers commes les ''Pipelines''. Le procédé SMAW est surtout utilisé pour souder des assemblages d'acier, d'acier inoxydable et de fontes. Il peut également souder d'autres types d'alliages.

Le poste de soudage produit un puissant courant électrique qui circule entre l’extrémité de l’électrode et le métal de base à souder. Le courant électrique produit un arc d’une chaleur si intense (environ de 3900 degrés à 5500 degrés Celsius) que l’extrémité de la baguette de métal d’apport ainsi que la surface du métal de base sont portées à la fusion. La force de l’arc dirige le métal d’apport fondu vers le bain de fusion de façon à former le cordon de soudure.