top of page

Les défauts de soudage fréquent


Peu importe le talent et l’expérience du soudeur, tout le monde un jour ou l’autre se plante et crée des défauts de soudage. Le plus important pour un soudeur est de savoir comment réparer ses défauts de soudages. Trop souvent, en tant qu’inspecteur j’ai rencontré des soudeurs ne sachant pas comment reconnaitre et réparer leurs propres erreurs. Voici pourquoi dans cet article je vais parler des défauts de soudage les plus communs et comment généralement les réparer.

Numéro 1 — Porosité 

La porosité est un défaut de soudage qui survient souvent lorsqu’il a présence de contaminant et/ou un manque de gaz pour protéger la soudure des contaminants se trouvant dans l’atmosphère. Ce défaut se caractérise souvent par la présence de petit trou dans le cordon de soudure déposé.

Correction : Meuler la partit défectueuse du soudage jusqu’à ne plus voir la défectuosité et redéposer de la soudure.

Solution : Nettoyer la pièce de base avant de souder, vérifier le niveau et le débit de gaz dans la bouteille, vérifier l’intégrité de la buse ainsi que du diffuseur lorsqu’un procédé qui requiert du gaz est utilisé, surveiller la longueur terminale et l’angle de la torche lors du soudage.

Numéro 2 — Caniveau 

Un caniveau est un défaut de soudage qui se caractérise souvent par un creux se trouvant à l’extrémité gauche ou droite de la soudure dans le métal de base.

Correction : Rajouter de la soudure aux pièces affectées. Faire certain de ne pas rajouter trop de soudure lors de la réparation.

Solution : Surveiller les paramètres utiliser lors du soudage (trop chaud, pas assez de fils, e.c.t…) ainsi que faire attention à l’angle de la torche et/ou le bain de fusion est dirigé dépendant le procédé de soudage utilisé.

Numéro 3 — Débordement ou convexité excessive 

Un débordement ou convexité excessive est un défaut qui survient lorsque le soudeur n’a sois pas le bon angle de soudage, le bon paramètre encore les pièces ne sont pas d’une bonne dimension.

Correction : Diminuer l’excédant de soudure par meulage.

Solution : Surveiller le paramètre de soudage ainsi que la technique (Voltage, vitesse de fil, poussé, tiré, e.c.t…) porter attention aussi au joint à souder.

Numéro 4 — Coup d’arc

Le coup d’arc est un défaut qui survient lorsque le soudeur ‘’accroche’’ la pièce à souder ailleurs que dans le joint avec l’électrode et laisse une marque.

Correction : Meuler le coup d’arc jusqu’à ce que la surface soit fine, rajouter de la soudure aux besoins. (Certaines compagnies peuvent exiger un test MT par la suite.)

Ceci résume 4 défauts de soudage que je vois le plus quand j’inspecte des morceaux. Comme cité dans la norme CSA W59 :

Une soudure soumise à un examen visuel est considérée comme étant acceptable si elle

a) Ne révèle la présence d’aucune fissure débouchant à la surface ;

b) ne révèle la présence d’aucun manque de fusion entre le métal fondu et le métal

de base ;

c) ne révèle la présence d’aucun cratère ;

d) ne révèle la présence d’aucune soufflure ; et

e) ne révèle la présence d’aucun caniveau de profondeur supérieur à 0,25 mm

(0,01 po) dont la direction est perpendiculaire à la contrainte principale qui

s’exerce dans la pièce comportant ce caniveau ni ne révèle la présence d’aucun

caniveau supérieur à 1 mm (1/32 po) dont la direction est parallèle à la

contrainte principale qui s’exerce dans la pièce comportant ce caniveau.

Voilà tout ! N’hésitez pas à nous transmettre vos commentaires pour les critiques constructives ainsi qu’idée pour des articles futurs ! Bonne journée et bon soudage !


6,342 views1 comment
bottom of page